que visiter à Adeje ville de Tenerife

Adeje se situe dans la montagne à quelques kilomètres de la station balnéaire Costa Adeje. Cette ville est souvent négligée par les touristes mais elle mérite tout de même une petit détour. Avant la conquête espagnole, le Roi Guanche Mencey Axerax  dernier des grands rois  Guanche de Tenerife y résidé.

Adeje

Voici un circuit court de ce village à ne pas manquer

Tout d’abord passons par l’église Santa Ursula

L’Église Santa Ursula est une des plus vieille église des Canaries. Sa date de construction n’est pas précisément connue, mais certainement vers 1560. Elle est construite à l’emplacement d’un ancien ermitage. Elle se compose de deux nefs construites à des périodes différentes et donc c’est pour cela qu’il y a deux portes sur sa façade. A l’intérieur la nef de gauche, la chapelle Rosario date du 16ème siècle et la nef de droite et le chœur sont des agrandissement réalisés par Don Juan Bautista de Ponte marquis d’Adeje au 17ème siècle. A ne pas manquer, son remarquable plafond à caisson de style mudéjar.

Deux retables du 16ème siècle, sont a ne pas manquer. D’abord un retable de style baroque colonial représentant Notre Dame de Incarnation. Un autre présentant la renaissance avec une réplique de la Vierge primitive de Candelaria, avec des inscriptions sur le cou, la ceinture, les manches et la partie inférieur de la tunique en caractères ibériques ou étrusques. C’est Don Juan Bautista de Ponte en 1659 qui fit exécuter cette copie.

Une statue de Sainte Ursule de l’école allemande du 17ème siècle. Une statue de Notre Dame de l’Incarnation, c’est une des plus vielles statues conservées dans le sud de l’île et datant du 15ème ou 16ème siècle.

N’oubliez pas de bien lever les yeux pour regarder le clocher ouvert, tout en haut vous verrez une tête sculptée. Elle est connue sous le nom de la Cabéza (Tête en espagnol) de Juan Centeno.

Eglise Sant Ursula d'Adeje - Tenerife

Puis une petite pause au Couvent Notre Dame de Guadalupe et Saint Paul

Ce couvent franciscain fut construit en 1679 par Don Juan Bautista de Ponte. Il deviendra un centre d’enseignement supérieur avec un internat pour les élèves, puis lieu de stockage pour les fruits. De nos jours un musée d’art sacré exposant une très riche collection de pièces religieuses datant du 14ème au 19ème siècle. Plus particulièrement un ensemble de tapis des Gobelins (Fabrique royale de Louis XIV). C’est également le siège de l’hôtel de ville d’Adeje.

Couvent Notre Dame de Guadalupe et Saint Paul à Adeje - Tenerife

 

Pour terminer  cette balade, passons par la Casa Fuerte

C’est en 1556 que Pedro de Ponte Marquis d’Adeje, commence la construction de la Casa Fuerte afin de protéger des incursions des pirates français et anglais, sa fabrique de sucre. Ce domaine s’étendait sur 7 000m². Il comprenait un château, des entrepôts, des granges, des écuries, four à pain habitations pour les domestiques et les employés.  Mais le plus remarquable de cette demeure était les quatre armoires contenant des archives. L’historien Viera y Clavijo les a d’ailleurs appelée « Le trésor des Canaries ». Toutes ces archives ont été numérisées et sont consultables sur internet. Cette magnifique demeure pris feu en 1902 et fut abandonnée.

La Casa Fuerte d'Adeje - Tenerife

Mon point de vue :

C’est une petite ville bien agréable, n’hésitez pas a vous y rendre. Le stationnement est facile et gratuit.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Please Fill Out The TW Feeds Slider Configuration First